Construire un puits canadien

Confort et qualité d'air

Puits canadien, VMC double-flux exclusive

VMC double flux DUOLIX MAX et puits canadien

Economies et grand confort été comme hiver

Bouches de soufflage chauffantes ECO

Chauffage par ventilation des maisons passives

Construire un puits canadien​

Un puits canadien est constitué d’une entrée d’air neuf, de conduits récupérateurs enterrés, d’un regard de visite, d’un by-pass pour court-circuiter le puits canadien, d’un ventilateur et surtout d’un système de VMC simple ou double flux.

L’air neuf transite par des canalisations enterrées à 1,5 à 2m dans le sol avant d’être insufflé dans la maison. En hiver, il se réchauffe pour atteindre une température hors gel. Les besoins de chauffage liés au renouvellement de l’air sont donc limités et le logement est préservé de l’humidité.



Construire un puits canadien



En inter saison, le puits est court-circuité par un by-pass quand les températures idéales sont atteintes.

En été, il offre un débit plus important pour contribuer au rafraîchissement du logement.

L’entrée d’air doit être implantée loin des sources de pollution. Les conduits enterrés doivent être de qualité « alimentaire » et inclinés avec une pente supérieure à 2% pour permettre l’évacuation des condensats. Le regard de visite sert à inspecter et y placer une pompe pour l’évacuation d’eau lors du nettoyage. Le ventilateur sert à forcer et réguler le débit de l’air dans la maison.

Si le puits est associée à une VMC simple flux, préférez une VMC hygro A. Cela va permettre de moduler la quantité et la température de l’air insufflé que ce soit en hiver ou en été. Un hygrostat va réguler la vitesse du ventilateur du puits canadien pour qu’elle soit en phase avec le débit de la VMC.


Construire un puits canadien


Dans le cas o% vous voulez la couplée avec une VMC double flux, l’air neuf sera préchauffé en hiver donc il n’est pas nécessaire d’utiliser un dégivreur. L’air neuf sera récupéré par les bouches extérieures pour passer dans le puits canadien puis au travers de l’échangeur de chaleur de la VMC avant d’être insufflé dans la maison. Le rendement ne sera que meilleur dans ce cas.



Construire un puits canadien