Principe du puits canadien et VMC

Confort et qualité d'air

Puits canadien, VMC double-flux exclusive

VMC double flux DUOLIX MAX et puits canadien

Economies et grand confort été comme hiver

Bouches de soufflage chauffantes ECO

Chauffage par ventilation des maisons passives

Principe du puits canadien et VMC​

Le puits canadien est un système utilisant l’inertie thermique du sol afin de pré-traiter l’air neuf de renouvellement d’air d’une construction. En France la température varie de –20 à + 35° C tout au long de l’année au contraire de la température du sol, stable à 12°C. Le principe du puits canadien est donc d’aspirer l’air extérieur, le faire circuler dans des canalisations enterrées pour le réchauffer de 2 à 5°C. De cette manière, le besoin de chauffage lié à la ventilation  est réduit.

De la même manière en été, le puits canadien récupère l’air neuf extérieur pour le rafraichir. Dans ce cas, il s’appelle puits provençal car au lieu de réchauffer l’air, il le rafraichit. Mais le puits canadien ne peut être considéré comme un climatiseur car son action se limite au refroidissement naturel de l’air.

Zone de contenu.

Principe du puits canadien et VMC



Pour avoir un meilleur rendement, le mieux reste d’associer un puits canadien à une VMC double flux de préférence car plus économique.

Fonctionnement

  • En hiver, l’air extérieur est aspiré dans le puits canadien à +0°C et en ressort réchauffer. Avec une VMC à double flux équipée d’un récupérateur, le soufflage va s’effectuer à une plus haute température et produire un meilleur rendement sur l’échangeur d’air.
  • En été, cet échangeur d’air va rafraîchir l’air extérieur en le faire passant par les tuyaux de canalisation enterrée à 2m dans le sol. Ces tuyaux vont ainsi utiliser la chaleur du sol pour réduire la température de l’air avant de l’envoyer dans la VMC à double flux.

Notons que la commande de la température via le système VMC double flux peut être automatique par thermostat ou manuelle.


Principe du puits canadien et VMC